Transports maritimes
Le Breizh Nevez 1 desservira l’île de Groix

Le Breizh Nevez 1 a été mis à l'eau cette semaine. Habillé aux couleurs de la Région Bretagne, désormais chargée de la desserte des îles, il sera mis en service au printemps prochain pour assurer la liaison avec l'île de Groix.


Région Bretagne

Navire roulier construit par les chantiers Piriou pour remplacer le Saint-Tudy en service depuis 1985, le Breizh Nevez 1 sera dédié à la desserte de l’île de Groix. Il a quitté l'aire de réparation navale de Lorient cette semaine pour aller terminer ses travaux de finition à Concarneau. Long de 43,5 m et large de 11,6 m, il pourra transporter 300 passagers et 18 véhicules légers (ou 3 poids lourds et 7 véhicules légers). Conforme aux nouvelles règles strictes d’accessibilité, de stabilité et de sécurité incendie en vigueur, ce navire à passagers répond aussi aux exigences particulières d’accostage sur ’île de Groix. Adapté aux pontons et cales de Port-Tudy, le Breizh Nevez 1 sera en mesure d’y manoeuvrer et stationner toute l’année, afin d’assurer au mieux le débarquement des passagers, véhicules et équipages. Après une période d'essais en mer, le Breizh Nevez 1 sera baptisé et livré à la Compagnie Océane pour une mise en service sur le deserte de l’île de Groix à partir du 30 mars 2018. Premier navire à être renouvelé depuis que la Région Bretagne est responsable des transports insulaires, ce sera le premier navire à assurer la desserte des îles dans une livrée aux couleurs de la Région : cette livrée habillera progressivement, en effet, les dix-sept navires de la flotte régionale.

Budget : 13 M€ financés par la Région Bretagne
 

Une flotte régionale pour desservir les îles

Responsable des  liaisons maritimes depuis 2017 (compétence exercé jusqu’ici par les Départements), la Région devient un des principaux armateurs de Bretagne. Une flotte régionale de 17 navires, dont elle est désormais propriétaire, assure la desserte des îles : elle transporte 2,6 millions de passagers par an vers les îles du Morbihan (430 000 voyageurs par an sur Groix) mais aussi vers Sein, Molène et Ouessant. Un plan pluriannuel d’investissements (qui sera examiné par le Conseil régional en 2018) déterminera les navires à renouveler en priorité, à raison d’un bateau tous les 3 ans. Ils seront progressivement habillés d’une nouvelle livrée aux couleurs de la Bretagne.