Tournée vers l’avenir

Qu'elle soit tournée vers la pêche, le transport, le sport ou la détente, la navigation a façonné durablement l’histoire et l’identité de la péninsule armoricaine. Port d’attache des grands explorateurs, la Bretagne s’est hissée dans le domaine économique au rang d’acteur majeur de la construction navale. Et côté tourisme, elle est devenue la première destination nationale pour la voile de plaisance grâce à un maillage serré de ports accueillant de nombreux clubs sportifs.

Porteuse d’image, d’histoire et de traditions, la filière nautique reste aujourd’hui - malgré une crise conjoncturelle - un secteur porteur de croissance et créateur d’emplois en particulier dans la construction (volet éco de ce dossier). Terrain d’expérimentation pour l’innovation technologique (volet innovation), elle est aussi un vivier de champions portant haut les couleurs de la région (volet sport). Et désormais, elle relève aussi le défi d’associer le développement touristique à la protection de l’environnement (volet environnement).

Pour tous

En Bretagne, le nautisme n'est pas réservé aux initiés (volet loisirs). Activité passion, la plaisance est une autre façon de vivre le littoral. Elle intéresse les familles, les scolaires, les entreprises… Un secteur qui pourrait aujourd'hui souder la Bretagne autour de valeurs communes qui lui sont chères : la liberté, la solidarité, l'écologie...

La Bretagne maintient le cap

La Région accompagne l’organisation du secteur construction et réparation navale, en favorisant la rénovation des infrastructures de ports et la reconversion des entreprises vers les produits de haute valeur ajoutée. En parallèle, pour maintenir le leadership breton en matière de nautisme, elle soutient l’innovation à travers le pole mer et ses projets innovants ou encore en aidant la filière technologique de la course au large (via le technopôle Eurolarge Innovation à Lorient). Elle agit aussi pour fédérer les acteurs du nautisme (portail web Bretagne info nautisme valorisant ses entreprises) et participe à la création d’un label « éco-nautisme" pour promouvoir les pratiques éco-responsables de la navigation.